Prague : Le château illuminé et un feu d'artifice par dessus les toits

Prague : Le château illuminé et un feu d’artifice par dessus les toits

Finalement, elle n’est pas si loin la ville aux 1.000 clochers : +/- 1000 kilomètres de Paris, 900 kilomètres de Bruxelles, qui, en voiture, sont quasi autant de kilomètres d’autoroute. De quoi réfléchir à deux fois avant de prendre l’avion : aller à l’aéroport, se garer, faire son check-in, puis faire le trajet en avion … à peu de chose près, autant se déposer à l’hôtel avec ses bagages sans demander un taxi sur place.

Prague : la Maison Municipale durant les Fêtes de fin d'années

Prague : la Maison Municipale durant les Fêtes de fin d’années

Pourtant, Prague invitera à laisser la voiture au garage. Des ruelles à flâner, un patrimoine dont on profite mieux en tant que piéton qu’en tant qu’automobiliste et , une ville, même si c’est une capitale, qui a fait la part belle au piéton, voilà qui fera penser à une autre cité essentiellement piétonne – par définition – et au patrimoine remarquable.
Oui, osons le dire, Prague a des petits côtés (sans jeu de mot, car le « petit-côté » définit une partie de la capitale tchèque) sérénissime. Pas de faste dans cette ville tout autant riche de son histoire et du brassage des cultures qui s’y croisent, mais plutôt un urbanisme intelligent, une âme encore préservée qui laisse le temps de se faire découvrir.

Avec cette proximité et cette configuration, Prague est une destination idéale pour celles et ceux qui, pensant déjà à l’année prochaine, cherchent des réveillons originaux. Pour accompagner ce coup de tête raisonnable, nous allons vous livrer ici quelques bonnes adresses sous forme d’itinéraire d’un réveillonneur gâté.

Arrivée en ville.

D’abord, ne pas entrer en ville… pas tout de suite. D’abord, profiter que l’on arrive à Prague pour faire une halte au Restaurant  Aureole … Hormis un cadre très design, ce restaurant se situe dans un des plus hauts bâtiments de la périphérie, à 5 km du centre, dans un quartier d’affaires. Mais le point de vue panoramique qu’il propose vaut le détour (qui n’en est pas un finalement) et permet d’avoir un autre point de vue sur la capitale tchèque et sur la vallée dans laquelle elle se love. Pour ceux qui voudraient passer une soirée, c’est également une adresse à connaître, mais nous vous emmenons vers le centre, son marché de Noël, ses traditions et ses illuminations… tout ce que vous n’aurez pas à l’Auréole dont vous retiendrez la cuisine, le cadre splendide et très loungy ainsi que cette vue imprenable.

Une fois à Prague

A Prague, vous avez le choix entre deux types d’hôtels  : soit de nouveaux établissements, souvent très design dans leur décoration, modernes, et récents ou encore de petits hôtels, dans des petits bâtiments au caractère typique. Dans ces derniers, les planchers apparents, des poutres chargées d’illustrations témoignent de l’authenticité que les propriétaires ont réservés aux rénovations et aménagements. Les services n’y ont rien à envier aux structures modernes, par contre, vous humerez bien mieux l’état d’esprit de Prague dans ces petits établissements coquets dans lesquels l’accueil est souvent chaleureux, chargé d’anecdotes et de tuyaux utiles pour découvrir la ville autrement. Dans cette dernière catégorie, nous vous conseillons U Zlateho Stromu ou le Red Lion .

N’hésitez pas à laisser votre voiture au parking pour vous rendre vers la Place de la Vieille Ville. que vous partiez du «Petit Côté», c’est à dire de la rive gauche, côté château ou de la rive gauche, cette ancienne Place n’est jamais loin et accueille un marché de Noël resté typique malgré l’affluence …

Deux dernières adresses que l’on vous donne comme de «Gros tuyaux» : sur les «champs-élysées» de Prague,Václavské náměstí , le Duplex. Le visiteur non initié ne répondra pas favorablement à celles et ceux qui , sur le trottoir, proposent de monter au sommet d’un bâtiment qui fait penser à l’antre d’une boîte de nuit. Ne vous fiez pas à la démarche qui ressemble trop à celles des voisins, de ces établissements pour touristes dans lesquels la musique crie plus fort que le bon goût, ne vous faites pas un avis sur base des flyers criards … S’il est vrai que le Duplex se transforme en une boite de nuit passé une certaine heure, il n’en reste pas moins un superbe restaurant loungy aux assiettes soignées et à la vue imprenable aussi agréable en hiver qu’en été. A ne pas confondre donc avec les établissements bruyants qui parsèment cette avenue toujours très animée la nuit.

Autre établissement à connaître mais dont la classe ne s’étale que devant les yeux de quelques initiés : le Céleste. Juché au sommet de la «Maison qui danse», bâtiment également surnommé «Ginger et Fred» pour sa forme évoquant deux danseurs enlacés.

"Ginger & Fred" ou "la Maison qui danse, à Prague" et qui héberge le restaurant "Céleste"

“Ginger & Fred” ou “la Maison qui danse, à Prague” et qui héberge le restaurant “Céleste”

Le Céleste vous accueille sur deux étages dont un donne accès à une terrasse sur le toit. La vue de ce bâtiment situé le long de la Vltava est imprenable. Le soir de la Saint Sylvestre, c’est à un ballet d’étoiles filantes que l’on assiste avec, en fond, le château illuminé qui veille sur la ville. Les propositions du restaurant sont de qualité gastronomique. Mais le lieu est plus connu comme une attraction touristique de part l’aspect du bâtiment que par la qualité de la cuisine qu’il héberge. C’est clairement une erreur.

Aureole : Hvězdova 1716/2b, 140 00 Praha 4-Nusle, +420 222 755 380

Céleste : Rašínovo nábřeží 1981/80, 120 00 Praha 2-Nové Město, +420 221 984 160

Duplex : Václavské náměstí 831/21, 110 00 Praha 1, +420 732 221 111